Acheter les meilleures bières artisanales françaises : une boisson authentique aux nombreuses vertus

La bière artisanale, produite de façon traditionnelle, séduit de nouveau. En plus de son goût authentique, appréciable également en cuisine, la plus ancienne boisson fermentée de l'humanité peut également se prévaloir de ses qualités nutritionnelles. Découvrez dans cet article l’engouement pour la bière artisanale, comment elle est fabriquée et quelles sont ses vertus.

Pourquoi acheter les meilleures bières artisanales françaises ?

Les bières artisanales et locales, qu'elles soient blanches et citronnées, brunes et cacaotées, rousses et caramélisées, ou encore aromatisées à la châtaigne, au litchi ou infusées de café, ont connu un nouvel élan ces dernières années. Aujourd'hui, on dénombre 700 brasseries en activité en France, principalement des microbrasseries, dont une centaine ont vu le jour il y a moins d'un an, avec la région Rhône-Alpes en tête de liste. En 1976, le secteur brassicole artisanal avait été sévèrement affecté par l'industrie agroalimentaire, ne laissant que 23 établissements en activité en France.

Dans le meme genre : Guide sur les vins des Côtes du Rhône : Caractéristiques, histoire et meilleurs accords mets-vins

Ce renouveau de la bière artisanale n'est pas dû au hasard. En effet, ces bières sont produites en petites quantités et dans le respect des méthodes de brassage traditionnelles. Cela leur donne un goût et une authenticité qui se démarque de la saveur terne des boissons industrielles. Pour acheter les meilleures bières artisanales de France, allez sur https://adopteunbrasseur.fr/categorie-produit/bieres-artisanales/.

L'industrie agroalimentaire n'a aucune limite dans l’imitation de la vraie bière. Elle utilise souvent des substituts de malt, comme des brisures de pâtes ou de biscuits, ainsi que des colorants, des arômes artificiels et des conservateurs. Il se sert des procédés chimiques pour éclaircir la couleur de la bière. De plus, le délai entre la fabrication de la bière et sa mise en rayon est réduit à seulement trois jours.

A lire également : Où trouver et comment déguster le meilleur vin rosé sans alcool ?

La sélection des matières premières dans l'art brassicole artisanal

De nombreux brasseurs artisanaux accordent une grande importance à la sélection de matières premières. Le malt, qui donne à la bière son goût et sa couleur, est obtenu à partir d'une céréale, l'orge, qui est d'abord germée, puis séchée à haute température, ou « touraillée », pour être par la suite torréfiée. Les brasseurs artisanaux peuvent également utiliser d'autres céréales qui n'ont subi aucune transformation, comme :

  • L'épeautre ;
  • Le blé.

Ils réalisent un subtil mélange avec différentes variétés de houblon pour apporter à la bière des notes d'amertume, florales ou fruitées. En outre, la bière artisanale se distingue de la bière industrielle par l'absence de filtration et de pasteurisation, c’est pour cela que vous pouvez distinguer un dépôt de levure au fond de la bouteille.

L’histoire et les bienfaits insoupçonnés de la bière

La bière, qui est la plus ancienne boisson fermentée, reste encore jusqu’aujourd'hui très populaire. Elle a probablement été découverte par hasard en mélangeant du pain et de l'eau. Les premières traces écrites de la bière remontent à la Mésopotamie, au Moyen-Orient, chez les Sumériens, il y a environ 5 000 ans avant J.C.

Les Sumériens appelaient la bière "sikaru", ce qui signifie "pain liquide". Pendant des siècles, et surtout dans les zones rurales où chaque ferme produisait sa propre bière, cette boisson était considérée comme la seule boisson fiable, car l'alcool qu'elle contenait éliminait les bactéries et autres micro-organismes indésirables. Ce n'est qu'au début du XXe siècle que cela a commencé à changer. En ces temps, les femmes et les enfants buvaient de la bière qui était produite à faible teneur en alcool. On la recommandait même aux femmes enceintes et allaitantes pour stimuler la production de lait. Selon une étude menée par l'université de Munich en 2000, certains polysaccharides présents dans l'orge pourraient effectivement favoriser la sécrétion de prolactine, l'hormone responsable de la lactation.